Merci !

Voilà un moment que je n’ai pas pris le temps d’écrire. Mais ces quelques semaines ont été fort occupées: un nouveau boulot, Chéri qui veut que je m’intéresse à lui, et de très beaux souvenirs.

D’abord, j’ai trouvé un emploi qui m’occupe 39 heures par semaine au minimum, plus les trajets pour y aller (entre 20 et 45 minutes comme ce soir Grrrrr !). Pour faire court, je m’y sens de mieux en mieux mais pas évident de devenir la nouvelle, mais j’aurai l’occasion de vous en reparler.

Grâce à ce boulot, j’ai eu droit à mon premier voyage de travail à Stockholm! (17 jours après mon embauche, pas mal, non ?!) C’était bien même si premièrement j’ai beaucoup travaillé et peu vu Stockholm et deuxièmement Chéri a eu un accident à ce moment là et s’est cassé les deux poignets (j’ai compris pour le prochain voyage je l’emmène ! ). Ce qui fait de moi une infirmière au quotidien.

Bon mais tout ça ne vous éclaire pas sur le titre de cet article. Car même si sans certaines personnes de notre entourage cette situation aurait bien plus compliquée à vivre (je leur dis merci au passage). Il ne s’agit pas non plus de cela.

Une envie et une grosse organisation

Le 18 septembre Chéri et moi avons fêté notre PaCS conclu en Juillet. Mon emménagement dans la région, l’envie de voir nos proches disséminés un peu partout et surtout l’envie de partager notre bonheur nous ont conduit à  organiser un tel évènement sans chichis mais juste pour être entourés le temps d’un week-end par les gens qui comptent le plus dans notre vie.


Pour cela, nous avons pris une trentaine d’amis et de membres de notre famille, nous les avons réunis dans un endroit super chouette, nous avons organisé un barbecue et nous avons mixé le tout ! Une super recette qui a donné un super résultat !

Organiser une telle fête n’a pas été une mince affaire. Prévoir de la nourriture pour un midi (31 personnes), un soir (32 personnes), un petit-déj’ et encore un midi (15 personnes) ça fait une liste de courses géante et un caddie qui déborde ! La chose n’était pas évidente mais je crois qu’on s’en est bien tiré ! Notammment grâce à Marina et ses super recettes( j’espère pouvoir en partager quelques-unes avec vous d’ici peu) !

Prévoir la logistique n’est pas simple non plus surtout lorsqu’on n’est pas sur place. Oui car nous avons fêté tout cela à La Ciotat, chez le parrain de Chéri et sa femme qui nous ont très adorablement accueillis, nous et tous les joyeux lurons que nous avions invité, dans leur maison et leur gite, et qui nous ont en plus donné un sacré coup de main avant, pendant et après !
Donc imaginez, trouver des lits pour tout le monde au début ressemble à un casse-tête chinois. Puis finalement 10 personnes ont trouvé des lits à l’extérieur. 30 – 10 = 20 lits à trouver ! On a relevé le défi puisque seulement 3 ont dormi sur des matelas, dans une tente !

Les impondérables !

Voilà un paramètre que nous ne pouvions pas géré et qui m’a un peu stressé jusqu’au dernier moment: La météo !

Elle n’était pas franchement de notre côté jusqu’au samedi 11h50 alors que la fête principale était fixée à 12h30 !! Mais finalement, le ciel a décidé de nous faire une fleur et nous a même offert quelques rayons de soleil. Ouf !

MERCI !

Un grand Merci à vous tous qui vous êtes déplacés, qui nous avez gâtés, qui nous avez aidé (spécial Thanks à Chris !), qui vous êtes occupés du barbecue, et surtout MERCI de nous avoir fait passer un super week-end !

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Category: Le reste