Le Lubéron et ses ocres

Posted on by 1 comment

A l’occasion du week-end de l’Ascension, nous nous sommes lancés, Chéri et moi, à la découverte d’une destination proche mais inconnue. Pour tout dire ce n’était pas notre première destination. Le projet A était de nous évader quelques jours en moto dans le Nord de la Corse, entre Bastia et Calvi, pour revoir les beaux paysages que nous avions découvert en 2008 lors d’un road trip en voiture. Prudents, nous avons décidons d’attendre jusqu’au dernier moment pour prendre nos billets, car la moto sous l’eau est une expérience peu sympathique. Finalement, au vu des prévisions de MétéoFrance, La Chaine Meteo et Météociel (3 sources d’infos valent mieux qu’une) nous décidons de ne pas partir en Corse, un peu déçus.

Mais où aller ? Le Lubéron, c’est parti!

Cette région, se situant autour d’Apt, offre de nombreuses richesses et activités toursitiques. N’ayant pas le temps de tout visiter en si peu de temps, nous nous sommes concentrés sur les Ocres, entre autres.

Les ocres kesako?

L’ocre est un argile colorée par des pigments dont la nature définit la couleur de l’ocre. Il existe officiellement 24 teintes d’ocres qui vont du gris au rouge en passant par le jaune et l’orange. Les pigments sont extraits des sables ocreux à grand renfort d’eau. Une fois dans l’eau, le sable coule et les pigments sont entrainés avec le courant pour finir dans des bassins de décantation.

Ils sont depuis toujours utilisés comme pigments pour colorer les peintures, mais aussi les cigarettes, le caoutchouc ou encore comme colorant alimentaire.

A découvrir

 

  • Les ocres de Roussillon.

Vous pouvez d’abord admirer les façades des maisons qui sont pour beaucoup teintées à l’aide d’ocres et qui créent une ambiance chaleureuse aux ruelles.
Vous pouvez ensuite vous diriger vers le Sentier des Ocres. Pour le visiter vous devrez vous acquitter de 2,50 € par personne (en plus des 2 euros du parking pour la journée). Deux chemins s’offrent à vous. Le plus long des deux ne dure qu’une grosse demi-heure et vous permettra de voir en plus la Chaussée des Géants. Au long du parcours vous découvrirez des couleurs splendides, intenses et qui si vous avez de la chance se détacheront sur un très beau ciel bleu et des arbres offrant un panel de verts allant du plus clair au plus foncé.

  • Le Colorado Provençal.

Un peu à l’extérieur du village de Rustrel vous découvrirez le colorado provençal. Pour y accéder un parking est à disposition et vous pourrez vous y garer contre 4 euros par voiture. Ce colorado est en fait une ancienne mine d’extraction d’ocres. Trois sentiers s’offrent à vous: 3 heures, 1heure 30 ou 30 minutes. Nous avons opté pour l’entre deux. Le chemin est tracé au milieu des arbres ce qui ajoute à la beauté des points de vue qui apparaissent comme sortis de nulle part.

Quelques conseils: n’oubliez pas de quoi boire, de quoi vous protéger du soleil et de prendre de bonnes baskets voire des chaussures de randonnées. Et enfin, si vous souhaitez cassez la croute façon pique-nique, vous ne trouverez rien sur place, mais vous pouvez toujours vous arrêter à la boulangerie de Rustrel ou au restaurant sur place.

  • Le musée de l’aventure industrielle – Apt

Nous avons eu la chance de pouvoir profiter de la nuit européenne des musées lors de notre visite à Apt. Nous avons donc choisi de visiter le musée de l’aventure industrielle qui concerne en partie l’industrie ocrière. Vous pourrez y retrouver une reconstitution d’une scène d’affinage de l’ocre, du matériel d’usinage, des panneaux et maquette sur l’extraction, le traitement et la commercialisation des pigments ainsi que toute la gamme des pigments possibles.
L’aventure industrielle étant plus large que les ocres vous pourrez aussi en apprendre plus sur l’industrie des fruits confits et la faïence.

  • Les mines de Gargas

Les mines de Gargas, que nous n’avons pas pu visiter, sont le seul point d’extraction de l’ocre encore utilisé de nos jours. Vous aurez l’occasion de visiter d’anciennes mines souterraines qui s’étirent sur des kilomètres.

 

Pour en savoir plus:

Voir toutes les photos de notre séjour dans le Lubéron

– l’office de tourisme intercommunal Lubéron et pays d’Apt

A voir dans le coin:

Le petit village de Lourmarin
Gordes
Fort de Buoux

A éviter : Le village des Bories, trop cher pour ce que c’est.

 

Adresses:

Hôtel Aptois – Petit hôtel bien placé avec des tarifs raisonnables mais pas très bien insonorisé.

Restaurant de l’hôtel du Palais: Bonnes pizzas et propriétaires très sympathiques.

Restaurant Le Platane: Petit restaurant placé dans le centre ville, très bonne cuisine et service particulièrement aimable. Pensez à réserver.

 

Category: Vacances