Category Archives: Le reste

De Metz à Madagascar

Cette année pour ma deuxième année de cadeaux gourmands, je me suis lancée sur la publication d’un livre de recettes de la famille.

J’ai la chance d’avoir encore mes deux grand-mères et qu’elles aient eu la gentillesse de partager avec moi les recettes qui m’ont et me font toujours saliver.

Ce livre intitulé de Metz à Madagascar est un mélange de recette de ces deux endroits mais aussi de recettes qui se trouvent sur le chemin.

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

Joyeuseries – 17 février

Posted on by 1 comment

Aujourd’hui, deuxième jour de boulot depuis mon retour de San Diego et un peu plus de mal à rester 100 % optimiste.

Une journée n’étant ni toute blanche, ni toute noire, j’ai quand même eu des petits plaisirs:

  • Un bon fou rire avec une de mes collègues
  • L’impression d’avancer un peu plus dans mon boulot
  • Chéri est content et ça, ça rend très heureuse!

Et vous, comment a été votre journée ?

 

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Category: Le reste

2012 l’année optimiste

Posted on by 1 comment

Je ne sais pas vous mais l’ambiance actuelle est plutôt morose entre crise, la perte du AAA (dont personne ne sait ce que cela implique), le manque de neige et autre joyeusetés j’ai pris comme seule et unique résolution pour cette année  d’être plus positive (chose que j’aurai du faire depuis longtemps pour ceux qui me connaissent).

On ne change pas ses habitudes comme cela. Après quelques jours de réflexion je me suis dit que ce sont les petits bonheurs de la vie qui nous rendaient heureux et donc optimistes.

Je vais donc (essayer de) noter quotidiennement mes plaisirs, sourires ou moments de bonheur.

La procrastination n’étant pas du côté de l’optimisme, je commence aujourd’hui:

  • 4 ans avec Chéri aujourd’hui, et oui qui y aurait cru
  • J’ai revu des collègues que je n’avais pas vu depuis quelques temps
  • Un sympathique dessert pour ce soir
  • Une bonne journée de boulot

 

Et vous, quel est ce petit rien ou ce gros quelque chose qui a éclairé votre journée ?

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Category: Le reste

Région parisienne vs Côte d’Azur – Episode 1

Bientôt 6 mois ! Voilà bientôt la moitié d’une année que je suis installée sur la Côte d’Azur. Pas eu le temps de les voir entre notre fête de Pacs, mon nouveau boulot et l’accident de Chéri, les jours sont passés vite. Mais à la veille des fêtes de fin d’année il est temps de faire un premier bilan des différences entre Paris et la Province ou plus précisément entre la banlieue val-de-marnaise et la Côte d’Azur.

Alors pour ceux qui n’auraient pas suivi, je suis passée de sept années de vie en célibataire dans un des coins les moins bucoliques et charmants du Val-de-Marne à la vie à deux aux abords de Cannes et de sa Croisette.

6 mois c’est assez long pour avoir eu le temps de découvrir quelques aspects de mon nouveau cadre de vie mais c’est aussi assez court pour se rappeler de son ancienne vie.
Pour être honnête, je me suis très facilement acclimatée à la région. Peut-être parce que je viens du Sud, avant les études et le boulot, ou peut être parce que la région s’y prête bien.

La Côte c’est bien pour:

  • La plage est à quelques kilomètres du boulot, de la maison
  • Les jours de beau temps en très grand nombre. Bon du coup on devient intolérants au mauvais temps 🙁
  • Les montagnes et les premières stations de ski ne sont qu’à 3h00 max
  • Les paysages sont magnifiques: vue sur les montagnes en partant au boulot, et sur la mer en rentrant !
  • Les gens conduisent encore plus mal qu’à Paris. Dans la Capitale, c’est un bordel organisé. Ici c’est à celui qui sera le plus con, quant aux clignotants ça n’existe pas à la différence des anti-brouillards qui sont allumés presque tout le temps
  • Les fruits et les légumes sont excellents
  • Les mimosas en février offre une belle couleur jaune / or à la côte et à l’Estérel
  • Les agrumes sur les arbres en hiver égayent le paysage
  • L’arrière pays grassois qui est vraiment joli, le Var et toutes ces routes que j’ai découvert en moto avec Chéri. Même si pour l’instant c’est compliqué, on y retournera bientôt j’en suis sûre!
  • Le Cap d’Antibes, absolument splendide! Merci au Chel.
  • Le silence. Il n’y a pas un flot perpétuel de voitures, RER, bus ou métro.
  • Le show lumineux de Noël sur la mairie du Cannet. A voir au moins une fois dans sa vie.
  • La vie à deux 🙂

Les choses qui me manquent:

  • La proximité des choses. Tout est à une heure à Paris, même les concerts. Ici ce n’est pas tout à fait le cas. En trois ans , nous avons eu eu l’immense privilège de nous rendre deux fois à Marseille pour un concert. Et ce n’est pas tout à côté.
  • Ikea. Le premier est à Toulon (1h30 de voiture !). Ca devient beaucoup moins rentable du coup.
  • Le Lac de Créteil et la super vue de mon bureau et les collègues qui vont avec.
  • La neige et le froid en Décembre. Comment se mettre dans l’esprit de Noël quand, 2 semaines avant, il fait 15°C au milieu de l’après-midi ?
  • La famille et les amis
  • L’ambiance populaire que pouvait avoir ma banlieue. Ici, la population est  surtout composée de personnes âgées ou de petits vieux et quelques pouffes âgées de moins de 15 ans
  • Drupal ! (Au secours, non pas du Sharepoint !)
  • Les étés frais. On a eu très chaud cet été même si le climat est plus tempéré qu’à Marseille
  • Les magasins qui ferment tard
  • La beauté de Paris sans oublier la Tour Eiffel qui m’a toujours fascinée
  • Les services municipaux avec des horaires d’ouverture compatibles avec la vie des gens et pas seulement des retraités ou mères au foyer
  • Un débit Free suffisant et un service de téléphone fixe qui marche. On verra avec la V6.

Bon je crois que c’est un premier bon bilan avec un verdict positif.
Néanmoins, je resterai une Pacarisienne pour un bon moment encore, avec des envies de Parisienne en Paca !

Et vous Parisiens, qu’est-ce qu’il vous manquerait le plus si vous déménagiez ?
Quant à vous les Provinciaux, qu’est-ce qui vous attachent le plus à votre lieu de vie ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Category: Le reste | Tags: , ,

Merci !

Voilà un moment que je n’ai pas pris le temps d’écrire. Mais ces quelques semaines ont été fort occupées: un nouveau boulot, Chéri qui veut que je m’intéresse à lui, et de très beaux souvenirs.

D’abord, j’ai trouvé un emploi qui m’occupe 39 heures par semaine au minimum, plus les trajets pour y aller (entre 20 et 45 minutes comme ce soir Grrrrr !). Pour faire court, je m’y sens de mieux en mieux mais pas évident de devenir la nouvelle, mais j’aurai l’occasion de vous en reparler.

Grâce à ce boulot, j’ai eu droit à mon premier voyage de travail à Stockholm! (17 jours après mon embauche, pas mal, non ?!) C’était bien même si premièrement j’ai beaucoup travaillé et peu vu Stockholm et deuxièmement Chéri a eu un accident à ce moment là et s’est cassé les deux poignets (j’ai compris pour le prochain voyage je l’emmène ! ). Ce qui fait de moi une infirmière au quotidien.

Bon mais tout ça ne vous éclaire pas sur le titre de cet article. Car même si sans certaines personnes de notre entourage cette situation aurait bien plus compliquée à vivre (je leur dis merci au passage). Il ne s’agit pas non plus de cela.

Une envie et une grosse organisation

Le 18 septembre Chéri et moi avons fêté notre PaCS conclu en Juillet. Mon emménagement dans la région, l’envie de voir nos proches disséminés un peu partout et surtout l’envie de partager notre bonheur nous ont conduit à  organiser un tel évènement sans chichis mais juste pour être entourés le temps d’un week-end par les gens qui comptent le plus dans notre vie.


Pour cela, nous avons pris une trentaine d’amis et de membres de notre famille, nous les avons réunis dans un endroit super chouette, nous avons organisé un barbecue et nous avons mixé le tout ! Une super recette qui a donné un super résultat !

Organiser une telle fête n’a pas été une mince affaire. Prévoir de la nourriture pour un midi (31 personnes), un soir (32 personnes), un petit-déj’ et encore un midi (15 personnes) ça fait une liste de courses géante et un caddie qui déborde ! La chose n’était pas évidente mais je crois qu’on s’en est bien tiré ! Notammment grâce à Marina et ses super recettes( j’espère pouvoir en partager quelques-unes avec vous d’ici peu) !

Prévoir la logistique n’est pas simple non plus surtout lorsqu’on n’est pas sur place. Oui car nous avons fêté tout cela à La Ciotat, chez le parrain de Chéri et sa femme qui nous ont très adorablement accueillis, nous et tous les joyeux lurons que nous avions invité, dans leur maison et leur gite, et qui nous ont en plus donné un sacré coup de main avant, pendant et après !
Donc imaginez, trouver des lits pour tout le monde au début ressemble à un casse-tête chinois. Puis finalement 10 personnes ont trouvé des lits à l’extérieur. 30 – 10 = 20 lits à trouver ! On a relevé le défi puisque seulement 3 ont dormi sur des matelas, dans une tente !

Les impondérables !

Voilà un paramètre que nous ne pouvions pas géré et qui m’a un peu stressé jusqu’au dernier moment: La météo !

Elle n’était pas franchement de notre côté jusqu’au samedi 11h50 alors que la fête principale était fixée à 12h30 !! Mais finalement, le ciel a décidé de nous faire une fleur et nous a même offert quelques rayons de soleil. Ouf !

MERCI !

Un grand Merci à vous tous qui vous êtes déplacés, qui nous avez gâtés, qui nous avez aidé (spécial Thanks à Chris !), qui vous êtes occupés du barbecue, et surtout MERCI de nous avoir fait passer un super week-end !

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Category: Le reste