Category Archives: Loisirs

A la biche au bois

Posted on by

Vous cherchez un bon restau où vous il est possible de déguster du gibier en saison, et de la bonne viande hors saison ?

 

J’ai une bonne adresse pour vous, au coeur du 12 ème arrondissement, à deux pas de la Gare de Lyon.

A la biche au bois, est un petit restaurant où j’ai eu l’occasion de me rendre quelques fois et notamment vendredi dernier. Petite réservation pour 4 dans la matinée pour 20h00.

 

Arrivés à 20h00 pile, et oui ça m’arrive, nous sommes installés rapidement. J’apprends qu’il y a une saison pour le gibier et que nous ne sommes pas dedans au mois de Juin !

 

Nous optons pour le menu à 26,90 euros, seul menu proposé mais très large. Sinon il est possible de commander à la carte.

Le mois de juin ne faisant pas partie de la saison du gibier nous n’avons pu profiter de ces saveurs que lors des entrées avec des terrines et pâtés, qui se sont révélés très bons.

La suite de notre menu a consisté en 2 plats du jour (rôti de boeuf dans le filet et sauce Choron), un filet de boeuf / sauce poivre vert et un coq au vin. En accompagnement, nous avons eu un
plat de frites maison à partager. Le serveur nous a même proposé de nous en resservir une fois le premier dégusté.

  Le boeuf était tendre et parfaitement cuit selon nos souhaits. Le coq au vin était servi dans une petite cassolette pleine et avec une quantité généreuse. Au dire du dégustateur, il était
excellent !

 

A suivi un beau plateau de fromages qui présentait plusieurs recettes de pates dures, brebis ou vache.

 

La carte des desserts compris dans le menu est large. Nous avons porté notre choix sur une île flottante, 2 tartes aux quetsches et une poire belle-hélène. Les desserts sont simples, classiques
mais très bons.

 

En plus de la qualité des mets, le service est excellent. Nous n’avons pas attendu sans être pressés pour autant.

Un bon timing, un service poli et attentionné.

 

Et en cerise sur le gateau, le petit cognac offert en fin de repas.

 

Une bonne adresse à noter qui présente un service exccellent, une nourriture de qualité pour un prix très raisonnable.

Pensez à réserver, car le restau est petit et commence à être connu.


A la biche au bois

45 avenue Ledru Rollin

75012 Paris

01 43 43 34 38

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Category: Loisirs

On s’est envoyés en l’air

Posted on by

Oui on s’est envoyés en l’air ! Mais non non pas comme vous le pensez !

Dans quelques jours, c’est l’anniversaire de Chéri. Et puisqu’on est encore jeunes (lui un peu moins :-)) et que ce week-end nous étions ensemble sur la région parisienne, je lui ai
offert mon cadeau.

 

J’avais quelques idées de cadeaux mais rien de très emballant, et puis est arrivé le saut de Taïg Kris en roller de la Tour Eiffel. Non là non plus ne vous emballez pas, on ne l’a pas imité.

Après son saut, il a évoqué ses 10 mètres de chute libre ! Oui de chute libre !

 

N’étant pas encore sûre qu’un saut en parachute plairait à Chéri, j’ai opté pour une version intermédiaire.

Le saut en soufflerie qui imite la chute libre.

 

7 jours avant j’appelle le centre AeroKart d’Argenteuil, et je prends rendez-vous pour le samedi suivant à 15h00.

On est un peu justes sur l’horaire et en plus on se perd. Du coup on arrive avec 25 minutes de retard.On noud fait rapidement signer les papiers et décharges et payer.

Nous enfilons ensuite nos combinaisons vertes de vol et écoutons l’instructeur qui nous explique en quelques mots les principes de la chute libre et du mouvement dans l’air; c’est à dire adopter
le style de la banane. (S’éplucher au fur et à mesure ? Non c’est pas ça)

– Mettre les fesses en avant,

– Lever le menton

– Plier les bras à 90 °C

– Tendre les jambes mais pas trop

 

Aerokart.jpgJe suis la première de notre groupe d’une quinzaine de personnes à passer. Je pose mes lunettes, mes tongs, j’enfile mon
casque et me voilà prête.

Il est temps de se jeter dans la veine d’air. L’insctructeur passe le premier et rentre dans ce tube de verre de 3 mètres de diamètre où souffle un vent modulable de 50km à 250 km/h sur une
hauteur de 9m. En position, il ne reste plus qu’à se laisser tomber dans le vent et sentir l’air me porter. 

 

C’est parti pour 2,30 minutes face à un vent de 200km. L’instructeur, Stéphane de son prénom, me prend par les mains pour que j’arrive à rester stable mais c’est loin d’être
évident. Il me lâche de temps en temps, mais me rattrape assez vite. Le moindre changement de position entraine une portance différente et peut nous entrainer soit en avant ou en arrière dans les
parois vitrées, soit plus haut ou plus bas.

Mais 2:30 minutes, ça passe très vite, à peine le temps de comprendre comment cela fonctionne.

Voilà, il est déjà temps de sortir !

C’était intense, super sympas mais trop court. Il faut certainement plusieurs sauts pour arriver à se mouvoir correctement.

 

C’est l’heure de Chéri de se prendre pour un oiseau.

En sortant, il a le sourire qui me fait comprendre que je ne me suis pas trompée sur ce cadeau.

 

Au final, il était un peu crispé et moi pas assez « banane « mais c’était vraiment une bonne expérience que nous réitérerons certainement mais cette fois-ci au départ d’un avion.

 

Si ça vous intéresse, vous trouverez toutes les informations sur le site d’Aérokart.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Category: Loisirs

Vite vite le temps file ! ou les choses indispensables à voir à Paris

Posted on by

Dans 58 jours, je m’installerai dans les Alpes-Maritimes.

Les choses avancent et le chrono file à toute allure. Tellement que ces 7 (oui 7 !) dernières années de vie francilienne ne m’ont pas
permis de découvrir tous les indispensables de Paris et sa région. On se dit toujours qu’on aura le temps.

 

J’ai eu tout de même l’occasion de visiter la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe, le Palais de Tokyo pour une bonne après-midi fou rire à
essayer de comprendre ce que représentait les oeuvres avec Manu, un certain nombre de parcs parisiens, l’Opéra Garnier, le Sénat, le musée de la mode, celui de la pub, le Mac/Val, les salons de réception de la
Mairie de Paris, Notre-Dame, Saint-Eustache, le Parc Astérix, Beaubourg … et certainement d’autres encore.

 

Alors fins connaisseurs de Paris, je fais appel à votre grande sagesse !

Que dois-je absolument voir avant de m’envoler vers des cieux plus bleus ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Category: Loisirs

Manger corse à Paris – Acte 2 : Le Cosi

Posted on by

Soirée dans le 5ème arrondissement de Paris avec Chéri. Nous nous sommes tellement régalés lors de nos vacances en Corse que nous aimons de temps en temps nous offrir des souvenirs culinaires.

Entre herbes aromatiques, veau, chataignes et charcuteries sans oublier une petite bière corse, nous aimons revivre les odeurs et les saveurs de l’île de beauté.

Donc après la Villa Corse que nous avions essayé il y a quelques mois et où nous avions bien mangé pour une centaine d’euros, il était temps d’en essayer en autre.

Donc avant d’aller voir Ma femme me prend pour un sextoy, nous avons dîné au Cosy, rue
Cujas, près du jardin du Luxembourg.


Cosi.jpg

Nous arrivons à 20h et le restaurant est plutôt vide. La salle est en forme de L ce qui fait deux espaces assez petits. Une serveuse, la plus compétente de tous, nous sert un muscat et un vin de myrthe en apéro. Ca sent déjà le Sud.
Nous partageons ensuite une assiette de charcuterie. Lonzu, pancetta, coppa, saucisson, jambon sont tous excellents et en quantité suffisante pour deux.
Nous enchaînons avec les plats : un civet de sanglier pour moi avec des pommes de terre fondantes, et  pour lui, tout ceci accompagné d’un Pietra, bière corse à base de châtaignes.

Plus de place pour le dessert, on se passera donc du fiadone qui est affiché à la carte.

En avance, par rapport à notre séance de théâtre et vu le froid glacial de l’extérieur, nous choisissons de prendre notre temps avant de quitter le restaurant, qui est désormais plein. Sa forme en L, limite la propagation du bruit, ce qui se révèle assez agréable pour une soirée en amoureux.
Malgré tout, on ne nous presse pas pour que nous partions, chose assez agréable (car rare) à Paris.

Au final 2 heures passées au restaurant, une charcuterie excellente, deux plats de résistance tout aussi bons, et un service correct (une bonne sserveuse et des serveurs tout juste corrects) pour 98 euros. Un bon restaurant mais à ne  pas se faire tous les jours.

Verdict : Je vous le recommande pour une occasion particulière !

Le Cosy
9 rue Cujas,
Paris

Pensez à réserver !

Si vous en connaissez d’autres, je suis preneuse !

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Category: Loisirs

Espèce d’enfoirés

Posted on by
Samedi 30 janvier a été la concrétisation d’un rêve d’enfant. Et oui car je me souviens plus facilement de mes rêves d’enfant que de ma liste de courses. Y’avait aussi être miss France et
directrice de la Banque de France, mais ceux-là ne sont plus réalisables…

Alors voilà depuis que je suis en âge d’être fan je le suis. Evidemment des enfoirés. J’aime la cause, raison pour laquelle j’ai nombre de leurs albums mais j’aime aussi des artistes qui y
participent. Je suis très variété française et fan presque inconditionnelle de JJG.

Cette année les enfoirés ont choisi la ville de Nice pour leur série de concerts. Chaque année, ils choisissent une ville, y restent pendant un peu moins d’une semaine en réalisant 1 à 2 concerts
par jour.
Ce 30 janvier, j’ai eu la chance d’avoir un billet entre les mains, un chéri et une amie pour m’accompagner.

IMG_3292.jpg

Nous avons pu nous installer tout en haut des gradins face à la scène. Après une attente certaine, le chorégraphe des enfoirés est venu nous apprendre plusieurs chorégraphies pour plus tard. Tout
le monde s’est prêté au jeu, et l’ambiance était lancée.
Après des extraits des anciennes éditions des enfoirés étaient diffusés ce qui a mis à terre toute l’ambiance qu’ils avaient su créer. Ce petit moment (20 minutes quand même) nous a permis de
réviser le nom des personnalités qui ont l’habitude de participer. Ensuite le concert a été lancé.

Pour ne pas dénaturer la surprise à ceux qui n’auraient pas eu l’occasion d’aller voir le concert, je ne diffuserai rien sur les chansons choisies. Concernant les artistes : JJG, Bruel, Fiori, Mimi
(qui a tenté de combler les temps de retard entre chaque tableau), MC Solaar, Jennifer, Nolwenn Leroy, Alizé, Michèle Laroque, Grégoire en êtit nouveau, Thomas Dutronc… et tellement d’autres.
IMG_3296.jpg
3 heures de concert s’en s’ont suivies avec des moments meilleurs que d’autres, questions de générations peut-être. Il faut satisfaire le public nombreux et diversifié : famille avec enfants,
jeunes, moins jeunes, personnes âgées. C’est assez étonnant le mélange de classes d’âge. Par contre, j’ai du mal à penser qu’il y ait un mélange de classes sociales étant donnés les prix des
billets (49 euros en fosse et 62 euros places assises). Mais c’est pour la bonne cause.
IMG_3300.jpg

La fin du spectacle s’annonce, la chanson des enfoirés est là. Puis il est temps de rentrer, enfin d’essayer de sortir du parking (qui nous a couté 3 euros).  Voilà chose faite. Il est l’heure
d’aller refaire le concert dans mes rêves. Mon rêve de môme est satisfait même si comme nous l’a dit JJG, le concert que l’on voit à la télé ne sera certainement pas le même que celui qu’on a vécu.
Ce fut une excellente soirée que je suis contente d’avoir partagée avec mes acolytes.

Pour ceux que cela intéresse, le concert sera diffusé le 12 mars 2010 sur TF1.

Je viens de découvrir une petite vidéo des Fatals Picards qui se moquent des Enfoirés !!
Bon visionnage !!

Le lendemain, au réveil, petit moment de magie qui perdure. Il a neigé !
IMG_3301.jpg

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Category: Loisirs