Tag Archives: Corse

Mardi 16 – Deuxième jour

Posted on by

Ce matin le temps est aussi menaçant que la veille. On décide comme prévu d’aller à Mahianggo au nord de Porticciolo. De là part le sentier des douaniers qui fait le tour de la pointe du Cap
Corse en 8 heures.

 

On avait décidé d’en faire un bout et puis de revenir sur nos pas quand la fatigue ou toute autre raison nous y aurait poussée. Mais l’air est frais et j’ai oublié mon pull. On décide donc de
finir notre tour du Cap en voiture. On fait tout de même un arrêt à la seule ville du parcours des douaniers accessible en voiture Bachianga, au bout du Cap, tout petit village avec un petit port
et une île surmontée d’un phare.

 


  

 

Nous reprenons la route, qui nous chahute un peu dans ce coin et nous faisons une pause à Centuri , sur l’autre versant du Cap, où le temps est plus clément pour quelques temps. Nous avalons un
petit snack et une bière corse (ah la bière corse). Nous reprenons la voiture pour suivre la côte vers le Sud.

Le paysage qui s’offre à nous est splendide. La falaise est découpée par la mer. De superbes paysages sous un beau soleil, nous voilà dans la Corse des cartes postales.

Nous arrivons à Nonza en milieu d’après-midi. Ce lieu est réputé pour sa tour paoline et non génoise, comme il y en a tant dans le coin.

 

 

 

Elle nous offre un superbe point de vue sur la plage en contrebas, où les amoureux déclarent leur flamme grâce à des pierres blanches déposées sur une plage de sable (?) gris foncé.

Après Nonza, de nombreux paysages s’offrent encore à nous.

Nous rentrons via Bastia puis nous allons dîner à Santa Severa, un petit, tout petit, village à 1 km de la Maison Bella Vista, où nous mangeons très bien.

Category: Vacances | Tags:

Lundi 15 septembre 2009 – Premier jour

Posted on by

Après un départ de Nice, nous sommes arrivés hier soir à Bastia et avons rejoint  à Porticciolo à 20 km au Nord pour y passer la nuit.

Le gite de France est sympas même si les isolation phonique et thermique (les fenêtres ne ferment pas complètement) ne sont pas au rendez-vous.

Le petit dej’ est copieux et servi dans la salle de restauration sous noter chambre.

 






En cette première journée, nous nous lançons dans la grande ville de Bastia.

Le paysage pour rejoindre Bastia est magnifique : d’un côte les vagues se fracassent sur les rochers et de l’autre la colline se transforme en montagne verdoyante.
Le spectacle esr plein de promesses pour la suite.

Puis voici la ville et la recherche d’une place de parking début .

Premier parking gratuit, il nous fait un peu peur avec ses carcasses de voitures et est un peu excentré. Nous retournons donc dans la ville du côté sud et là nous
tombons dans le quartier du vieu port marqué par ses immeubles style « bidonville ». C’est un choc.










Affamés on trouve à se restaurer sur la place saint Nicolas où trône une statue à la gloire de  Napoléon. Au progrramme de l’après-midi visite à pied  du
reste de la ville vers l’Immaculée conception, jolie église, puis vers la place du marché en passant par l’église Saint Jean-Baptiste et enfin vers la Citadelle dans le Haut Bastia.

 

 

 

 

 

 

 

 




Les nuages qui nous menacent depuis le début de la journée se font remarquer et nous surpris par la pluie. La ville n’ayant rien de particulièrement beau à
voir  nous reprenons la voiture pour rejoindre les hauteurs de Bastia et croisons la pluie. Le brouillard se mèle à la partie et nous décidons de rentrer pour une petite sieste.

Le soir nous dinons à la marine de Sisco à Osteria sischese. Repas sympathique, décoration jolie, addition honnête.

 

Category: Vacances | Tags:

Lundi 22 – 8ème jour

Posted on by

Et oui voila déjà une semaine complète que nous profitons de la Corse, de ses paysages magnifiques et de ses curiosités culinaires.




Aujourd’hui on se lève pas trop tard pour profiter du petit déj et car le programme nous mène dans les gorges de la Restonica pour une rando d’une heure et
demi.

Au moment de notre réveil, il pleut. Notre hôtesse nous dit que sur la Restonica il fait beau. Donc on décide de suivre notre programme. Nous voilà en
route pour la Restonica, après un détour chez le boulanger pour la baguette de pain. 30 minutes de voiture dans les gorges pour arriver à l’auberge de Grotelle, terminus du voyage. A
partir de la on chausse nos chaussures de rando, mais il fait froid donc on enfile aussi les k-way. Au bout de quelques mètres à peine il commence à pleuvoir, on continue le cœur vaillant.

Mais il pleut de plus en plus, le paysage n’est pas forcement au rendez-vous et on commence à être trempés. Je ne suis pas une grande sportive et au bout d’une
heure nous sommes encore loin de notre objectif. La décision est prise, on fait demi tour, on ne verra pas le lac. Arrivés en bas nous sommes en partie mouillés. On décide de déjeuner :
coppa et pain.

Puis on rentre car cette balade  nous a quand même pas mal fatigués. Au programme : sieste.

Le soir on va déjeuner en ville sur la place Pascal Paoli. Petit restau sympathique, avant une nuit une nouvelle fois sans bruit.

Category: Vacances | Tags:

Dimanche 21 – 7ème jour

Posted on by

Lever 9h car on doit laisser la chambre au plus tard à 10H. On fait un détour par la boulangerie et le camping municipal, celui de mon enfance.


Puis on prend la route direction Corte (Corti en corse) au centre de l’île. Le voyage est un peu dur pour moi, mon estomac a du mal à suivre mais le paysage
est superbe. On arrive à Corte pour déjeuner. On trouve un petit restau qui ne paie pas de mine mais qui ravit nos estomacs (enfin surtout celui d’Aurélien étant donné l’état du mien après ce
voyage).




 



Puis on prend le temps de se balader dans Corte : on monte au belvédère, puis au musée national de Corte et jour de chance ce sont les journées
du patrimoine donc le musée est gratuit. On se dirige d’abord vers la citadelle du château qui jouxte le musée puis on fait un tour à l’interieur où sont exposés les us et coutumes corses et
l’évolution de ceux-ci au cours du XXème siècle.

On se décide pour un petit gouter avec une crêpe car il ne fait pas très chaud et j’ai déjeuner léger à midi, puis direction A casa Aperta notre lieu de
sommeil. Vive le GPS car la chambre d’hôte est à l’extérieur de la ville.

On arrive, on est très bien reçus par Isabelle, le cadre est super joli, la maison et la chambre aussi. Elle nous conseille un restau L’oliveraie où on
arrive à 20h45 et nous serons les derniers clients de la soirée. Quantité, qualité et prix sont au rendez-vous, une très bonne adresse.

Puis retour à la chambre et là le silence et la nuit noire sont marquants. On passe une bonne nuit même si de temps en temps le chauffe-eau se met en route mais
rien de bien dérangeant.

Category: Vacances | Tags:

Samedi 20

Posted on by

Réveil matinal, l’hôtel est mal insonorisé et il semble que les autres locataires aiment faire claquer les portes de bon matin. Donc du coup lever tôt et à la
recherche de viennoiseries.


Hier, on a réservé une plongée pour cet après-midi. Du coup on reste tranquille jusqu’à midi puis on part déjeuner léger pour ne pas couler (au passage on a le
droit au nouveau coca cola (bof)). Comme on dispose d’un peu de temps devant nous, on va se balader sur la plage de galets de Porto où les rochers ont été aménagés en paroi d’escalade. La aussi
de nombreux souvenirs remontent à la surface. 


Puis retour au port pour notre plongée. On s’équipe, petit brief puis on part pour 5 minutes de bateau. On passe à l’eau puis on nous donne nos blocs dans l’eau
(vive les stabs !). On s’enfonce enfin dans l’eau avec nos 2 collègues et notre accompagnatrice. Une des plongeuses n’arrive pas à descendre du coup on perd 10 minutes de plongée pour que
notre accompagnatrice la ramène au bateau. De là on enchaine sur un tour du rocher sur lequel nous nous sommes arrêtés (le Monte-Rosso). Rien d’extraordinaire à voir à part une Sainte-vierge sous
l’eau et un peu de corail.




Rien qui ne ressemble à mes souvenirs mais le golfe de Girolata nous séparait de la réserve de Scandola. Malgrè cette petite déception, les sensations sont de
retour et ca fait du bien. Aurélien a tenu 42 minutes et moi 52 à peine en réserve.

C’est promis avant de partir, on s’en refait une !




On remonte un peu lessivés à l’hôtel. Puis on décide d’aller diner et on se fait un peu plaisir sur le resto, le premier de la semaine qui nous coute
le prix d’un restau parisien. On a raté le début du coucher de soleil mais Aurélien réussit tout de même à faire quelques jolies photos.

 


Puis dodo, enfin nous pensions. Nos voisins sont très bruyants et visiblement ne savent pas fermer une porte à clé et s’acharnent dessus. Puis notre voisin le plus
proche ronfle, pas évident pour s’endormir.

Category: Vacances | Tags: